Publié le 23 June 2020

En octobre 2017 l’ICHEC se dote d’un incubateur pour soutenir dans leurs aventures entrepreneuriales les étudiants et jeunes diplômés de la Région de Bruxelles Capitale. Le Start Lab ICHEC naît de l’expertise d’ICHEC-PME et ses presque 20 ans d’accompagnement d’entrepreneurs, du soutien de l’unité « Entrepreneuriat et société » de l’ICHEC et de l’appui d’ICHEC Alumni.

 

 

Trois ans plus tard, une bonne cinquantaine de jeunes ont été ou sont accompagnés. Certains ont jeté l’éponge mais d’autres se lancent, créent et développent leurs structures. Le Start Lab ICHEC trouve sa place dans l’écosystème entrepreneurial francophone belge et bruxellois. L’incubateur poursuit sa volonté d’être une opportunité de liens entre étudiants ou jeunes diplômés et les anciens de l’institution.

Vous avez dit entraides intergénérationnelles ?

Dès son lancement, le Start Lab ICHEC a mobilisé l’expertise et l’expérience d’anciens pour accompagner avec justesse les jeunes porteurs de projet. Aidé par la fine connaissance du réseau d’Hubert Laterre, ancien président d’ICHEC Alumni, le Start Lab ICHEC fédère des personnalités dont le parcours entrepreneurial inspire. Une équipe de coach se forme. Sans faire à leurs places, en y mettant du temps, de l’énergie et de la bienveillance, ils challengent, bousculent, ouvrent leurs réseaux, donnent du crédit et de la légitimité aux porteurs de projet qu’ils accompagnent. Leurs soutiens contribuent à la bonne évolution des projets. Leurs implications participent activement à l’évolution et l’amélioration du dispositif offert par le Start Lab ICHEC.

Un outil financier au service des projets étudiants entrepreneur : la SIBA

Le Start Lab ICHEC développe son offre d’accompagnement sur base des besoins de ces bénéficiaires. Après trois ans d’existence, la question du financement des activités est devenue une vraie préoccupation. Comment concrètement aider ces étudiants entrepreneurs à trouver un financement qui viendrait compléter celui des 3F (family, friends and fools) ? Comment leur permettre de trouver les premiers fonds nécessaires à leur lancement ?

Depuis 2015, Be Angels a créé un outil : une Structure d’Investissement de Business Angels (SIBA) destinée aux Etudiants Entrepreneurs. L’objectif est de soutenir le passage à l’acte entrepreneurial des étudiants. En investissant dans une SIBA, l’investisseur se crée un portefeuille diversifié, bénéficie du tax shelter, et soutient concrètement des jeunes accompagnés par des incubateurs étudiants francophones.

Depuis, trois SIBA se sont montées et ont permis de financer 19 projets pour plus 700.000 euro investis. Rejoindre cette dynamique initiée par le Venturlab (Liège), Yncubator (Louvain-La-Neuve), Start.lab (Bruxelles) et participer activement au montage de la quatrième SIBA est une évidence. En invitant les alumni à investir dans le fond, le Start Lab ICHEC poursuit sa volonté de créer des ponts entre les générations tout en s’inscrivant dans la dynamique de l’écosystème entrepreneurial francophone des incubateurs étudiants.

Malgré le COVID ?

Informer. Mobiliser. Convaincre… Depuis plusieurs mois, une dynamique positive insufflée par Hubert Laterre auprès des alumni est lancée pour constituer cette quatrième SIBA quand nous nous retrouvons confinés…

Pourtant, et cela peut sembler contre-intuitif, il est, plus que jamais, nécessaire que la SIBA voit le jour. Le confinement n’a pas arrêté le travail des incubateurs étudiants. Des projets se poursuivent et se réinventent. Ces jeunes auront besoin de moyens pour se lancer. C’est d’autant plus important que, dans un monde bousculé qui se voit dans l’obligation de se réinventer, l’agilité et la plasticité de ces jeunes structures sont des atouts. Enfin, n’est-ce pas quand tout est trouble que la solidarité envers la jeune génération doit se démontrer ?

Nous en étions convaincus. Manifestement, nous n’étions pas les seuls. La SIBA 4 Etudiant Entrepreneurs aura bien lieu grâce, notamment, aux soutiens indéfectibles d’anciens de l’ICHEC. Sur les 200.000 euros qui doteront la prochaine SIBA, 130.000 ont été mobilisés grâce au soutien d’anciens. Ainsi, et nous ne citerons que certains mais remercions profondément chacun d’entre eux, pour Gaëlle et Alain Dehaze, sortis en 1986 et 1987, ils étaient nécessaires de « démonter une solidarité des ainées vis-à-vis des jeunes entrepreneurs, d’autant plus dans cet environnement économique très difficile ». José Fernandez, sorti en 1991, considère « naturel de restituer cette expérience accumulée auprès des étudiants de l’ICHEC et en quelque sorte de rendre notre Alma Mater ce qu’elle nous a permis ». Nous citerons encore Michel Defourny, secrétaire général du Groupe Solvay, pour qui « La créativité et l’esprit d’entreprise dans une perspective durable sont sources de progrès humain. Soutenir l’élan des jeunes entrepreneurs en partageant avec eux une partie du risque m’enthousiasme et me permet de contribuer à leur démarche. Le faire dans le cadre de l’ICHEC y ajoute un lien et un sens particuliers pour moi. »

 

Participer à une SIBA 5 ?

Faisons-en le pari… Les étudiants-entrepreneurs resteront dynamiques et créatifs. De beaux projets émergeront et devront se financer. Une nouvelle SIBA sera à mettre sur pied. Ceci est un appel ! Si intégrer la dynamique vous tente, contactez-nous (helene.cochaux@ichec.be)